03 janvier 2019

Françoise Renaud écrit la beauté des paysages et la puissance du vivant

Françoise Renaud web

Après une première collaboration en 2017, l’écrivain Françoise Renaud et l’éditeur Jean-Claude Bernard récidivent en cette fin d’année avec une nouvelle création : un texte poétique intitulé “Immensité, là”, mis en espace à l’ancienne avec amour et sensibilité par l'artiste éditeur typographe fervent de poésie.

Il y est question de l’homme en marche à travers sa vie et du monde qui l’entoure. La présentation de l’ouvrage nous l’annonce : “Oui, là-bas. / Au loin. / Ces territoires tenus au secret depuis la naissance : montagnes aux écailles coriaces ou velues — forêts, rochers, ravines, mais aussi herbe rase, torrents et nuits de lune — / ô vents vallées vergers. / Ces immensités.”

À la fois méditation et introspection, le texte de Françoise Renaud nous emporte, chaque fragment évoquant la beauté des paysages et la puissance du vivant. On se prend à croire que tout cela lui a été inspiré par les montagnes cévenoles où elle vit depuis plus de quatre ans. Une belle réalisation pour ce livre d’artiste, rare en ces temps numériques.

“Immensité, là” aux éditions Encre et Lumière, décembre 2018
L'ouvrage est disponible à Saint-Laurent-le-Minier auprès de l’auteur www.francoiserenaud.com


27 mai 2017

Françoise Renaud publie aux éditions Encre et Lumière

Web-Françoise Renaud

Ce 18 mai, Françoise Renaud découvrait son dernier livre, un ouvrage façonné à l'ancienne, avec savoir-faire et amour par le typographe imprimeur éditeur Jean-Claude Bernard des éditions Encre et Lumière.

L’auteure ne s’attendait pas à une publication d’une telle qualité pour ce printemps. Une belle surprise que cet ouvrage intitulé Oh pas bien large, “foulé sur des papiers chiffon” en 60 exemplaires numérotés, fruit d’une étroite collaboration entre éditeur et écrivain.

Françoise Renaud a rencontré l’éditeur Jean-Claude Bernard début 2009 à l’occasion d’une interview pour un journal artistique. Un homme rare et farouchement indépendant qui a reçu la typographie en héritage de son père. Il a commencé à explorer le champ de l’édition et a fondé sa maison Encre et Lumière en 1996. Depuis, il n’a cessé de travailler avec des poètes et des artistes et à se passionner pour la conception d’œuvres en typographie sur papier. “Étant autodidacte, ma curiosité est toujours en éveil. Et puis rien ni personne ne m’y oblige à faire un livre, il faut que ça me plaise. Quand j’en prends la décision, je m’y engage à fond.” Son atelier est installé dans le Gard cévenol, dans l’ancienne cave coopérative de Cannes et Clairan.

Ces deux-là ont un autre projet en cours pour 2018 : un essai poétique de Françoise. Dans l’attente de cette réalisation, Encre et Lumière a souhaité publier un autre de ses textes Oh pas bien large, mi prose mi poème écrit suite au décès de son père en février dernier. Un texte hautement sensible et fort. Le père : un personnage décidément récurrent dans son œuvre, un lien indéfectible toujours vivace à travers la mémoire et désormais en littérature.

L'ouvrage est disponible à Saint-Laurent-le-Minier auprès de Françoise Renaud ou dès le mois de juin à la boutique La Saga, rue Blanche.
Site : Françoise Renaud