22 juin 2012

Une belle fin de saison pour le Gourgoulidou

Gourgoulidou blog

Jeudi 21 juin, pour le dernier rendez-vous du semestre, le club s'est retrouvé du côté de la cascade et a pu profiter du soleil et de la terrasse du Glacier de la Vis. C’est ainsi que tous se sont retrouvés autour d’une table ombragée préparée pour l’occasion par Alex. Le brumisateur a tempéré les ardeurs du thermomètre et l’après-midi s’est écoulé bien agréablement. Une expérience à renouveler !

Dimanche 24 juin, trois jours plus tard, tous les amis du Gourgoulidou se sont réunis à nouveau à proximité de la cascade. Et c’est sous la tonnelle du restaurant les Clauzes qu’ils ont fêté l’été attendu. Les chefs, Jacky, Anne et Pascal Saunière, ont relevé le défi de servir le choix du menu à chacune des vingt-cinq personnes présentes, et ce, malgré les complications que cela représente. David et Pierre-Alain ont assuré le service de main de maître.

Les discussions de chacun tout au long de l’après-midi, ont alimenté ces moments d’échanges et de partages, que tous savent apprécier.

Le Gourgoulidou souhaite un bon été à tous ses membres. Les réunions reprendront à partir du jeudi 20 septembre.

Posté par naduel à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Un 2I juin entre fête des voisins et fête de la musique

TeddyTeddy a offert une jolie démonstration de scie musicale.

Jeudi 21 juin, c’est dans le décor sans fioriture de la place du lavoir bercée par le murmure de la rivière que ce sont retrouvés quelques villageois pour une soirée improvisée oscillant entre fête de la musique et fête des voisins. Quelques-uns sont quand même venus de l’autre extrémité du village ! Comme le veut la tradition, chacun est arrivé avec une petite préparation maison. Après avoir installé deux grandes tables et des bancs, il n’en fallait pas plus pour commencer une soirée sous le signe de la simplicité et de la bonne humeur.

Il faisait encore bien chaud à cette heure et l’eau omniprésente a fait le plaisir des enfants avant que plusieurs d’entre-eux, élèves du cours de guitare, ne sortent leur instrument. Ils se sont exprimé sans complexe, allant même jusqu’à faire le bœuf “avec les grands”. Le plus petit (deux ans et demi) est venu avec son harmonica et a apporté sa contribution discrète.

Nora

Posté par naduel à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 juin 2012

Gepto construit des automates

Gepto-01

A l’heure où un réalisateur mexicain, s’apprête à redonner vie au personnage de Pinocchio pour une sortie au cinéma prévue en 2014, j’ai rencontré un autre “papa adoptif” de cette célèbre marionnette. “Gepto”, Jean-Claude Verdin de son vrai nom, m’a reçue dans son vieux mas sur les hauteurs de Saint-Laurent-le-Minier. Une maison qu’il restaure au fil des ans pour se créer les espaces de travail dont il a besoin. “Patiemment, comme une petite fourmi, j’avance jour après jour”.

Les journées sont longues pour Jean-Claude. Levé chaque jour à l’aube, il n’a guère le temps de s’ennuyer entre sa maison, sa petite famille et ses créations.

Tout a commencé il y a 30 ans lorsque, attiré par le mouvement, il a fabriqué des chevaux à bascules, des manèges en bois, “ça a toujours été le mouvement, des jouets animés” puis il a fabriqué une marionnette, une réplique de pinocchio, suivie d’une seconde et une troisième. Elles se sont vendues alors il a continué l’aventure.

De pinocchio il est passé à une autre marionnette à fil qu’il a commercialisée un peu partout : sur le marché de Ganges, au salon de Nîmes, à la Foire de Paris, dans les salons professionnels, jusqu’à être distribuée dans les magasins spécialisés en jouets en bois. 

A ce moment là, dans son atelier il y avait du travail pour quatre, il travaillait avec sa compagne et deux autres personnes. Et un jour, sa marionnette a été copiée par le marché asiatique et l’écart de prix a anéanti les efforts réalisés. 

Il s’en est suivi une sérieuse baisse d’activité mais après trois années de vaches maigres les affaires ont repris avec les automates. Et c’est une toute nouvelle aventure qui commençait. Il fallait réapprendre le mouvement.

Ses mécanismes, il les a trouvés tout seul à force de patience et d’opiniâtreté, Jean-Claude est un autodidacte, dans tous les domaines qu’il aborde et il n’est pas avare de temps ou de volonté.

“Il faut chercher, ce dont j’ai besoin, puis chercher les matériaux, me demander comment je vais faire, fouiller souvent sur internet, pour trouver des astuces et puis me mettre à l’ouvrage. Souvent le premier essai est un échec. Ça ne marche pas, je recommence, jusqu’à ce qu’enfin, ça fonctionne”.

Certaines marionnettes sont entièrement créées à l’atelier, “il y a du modelage, du moulage, la projection de latex liquide, trouver la bonne couleur, le bon dosage de pigments et puis il faut les habiller. La machine à coudre est de l’autre côté”.

Pour d’autres comme les peluches, Jean-Claude achète le personnage terminé et habillé et se concentre alors sur l’équipement nécessaire à l’animation.

Ces automates sont imaginés pour les animations des vitrines de Noël des galeries marchandes ou des commerçants indépendants. Père Noël, animaux sauvages, marmottes, oursons, Jean-Claude a ainsi créé près de 60 modèles différents avec, pour certains d’entre-eux, plusieurs exemplaires pour pouvoir répondre à toutes les demandes. A ce jour, Gepto est l’heureux papa de près de 250 automates !

Non content de gérer la création, la fabrication, la partie commerciale, la logistique, la manutention, les notices de montage pour les clients, Jean-Claude maîtrise bien sûr aussi sa communication et gère donc son site internet pour proposer et présenter ses produits à travers la France.

www.gepto.com

15 juin 2012

Balade à Lodève

PICT5196

Le 14 Juin, l’Amical Gourgoulidou a offert à ses adhérents une sortie culturelle pour visiter les ateliers de La Manufacture de la savonnerie de Lodève,  unique annexe en France, de la Manufacture Nationale de tapis des Gobelins.

Après une bonne heure de route, les participants ont été reçus par Madame Marie-Pierre Nougaret, guide conférencière ville d’Art et histoire qui a retracé pour eux l’historique de la savonnerie.  

Si la Manufacture tisse encore aujourd’hui quelques copies de tapis anciens, qui sont substituées à des pièces anciennes, les deux ateliers de Paris et de Lodève, interprètent essentiellement des cartons de créateurs contemporains : peintres, architectes, designers, et tissent des tapis d’exception destinés aux ambassades, aux grands châteaux et aux collections du mobilier National. Nous visitons ces ateliers d’un œil admiratif.

Les explications claires et détaillées de Mme. Marie-Pierre Nougaret, ont permis de comprendre la technique employée. 

Cette présentation a été suivie de la visite des ateliers où deux lissiers travaillaient minutieusement sur leur métier. 

Les participants sont sortis enchantés de cette visite, et après une collation à la cafétéria, ont repris le chemin du retour satisfais de ce moment agréable offert par leur club.

Posté par naduel à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 juin 2012

Sortie avec le Gourgoulidou

Lodève

Le jeudi 14 juin, le Gourgoulidou organise une sortie à Lodève pour visiter l'atelier de la “Manufacture de la Savonnerie” où se tissent des tapis d'exception. Ceux-ci sont destinés aux collections du Mobilier National pour les bureaux des bâtiments officiels comme les ambassades, ministères ou le Palais de l'Elysée.

L'origine de cette manufacture remonte à Henri IV et elle tire son nom d'une ancienne manufacture de savons que Louis XIII installa en 1627. L'atelier de Lodève, créé en 1966, est installé dans de nouveaux bâtiments depuis 1990.

Rendez-vous à Saint-Laurent-le-Minier, place des Anciens Combattants
Départ à 14h
Les places sont limitées
Renseignements et inscriptions : 04 99 64 01 58

Posté par naduel à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


06 juin 2012

Festival Slam and Co

spacecrew

L’association des parents d’élèves, la commission culture de Saint-Laurent-le-Minier avec le soutien de la communauté de communes du Pays Viganais présentent un programme de musiques et d’animations le samedi 16 juin à partir de 17h30 à Saint-Laurent-le-Minier.

Au programme :

17h30 : “Bouts de chansons”. Un spectacle musical jeune public pour les 4‐11 ans par Stéphanie Joire et Romain Duverne proposent un spectacle musical autour du quotidien des enfants. 10 chansons qui évoquent les ressentis des petits dans l'univers familialet dans diverses situations de la vie quotidienne, à l'école et ailleurs.

18h30 : “Duo à cinq cordes”. Un spectacle de danse voltige avec un musicien, un voltigeur, un arbre. Suspendu à l’arbre, le voltigeur se balance au rythme de l’archer. Qui du violoncelle, du danseur ou de l’arbre réussira à suspendre le temps ?

19h : Buffet en musique avec Moleque et ses chansons lusophones. Moleque présente une mosaïque d’errances musicales entre Brésil et Portugal.

21h : Space Crew. Un duo Hip Hop, voix et cajón.

22h : zoB’ : Slam’n roll. “Parés de leurs plus beaux chaussons de hip hop, essentiels pour répandre leurs déviance rock’n roll, zoB’ & Mr Gerbeck parcourent les scènes le slam au fusil en heureux propriétaires d’un projet aux intentions libres et spectaculaires, certes malhonnête mais réellement sincère. Tu comprends ça !”

Entrée 4 € - Buvette et restauration sur place

03 juin 2012

Portes ouvertes au centre Bouddhiste

3 juin

A l’occasion du Vesak, le Centre de Bouddhisme Tibétain KYOTL ouvre ses portes le dimanche 3 juin 2012 au Mas des Molières à Saint-Laurent-le-Minier (30)

Fêtée par toutes les écoles du bouddhisme dans le monde, le Vesak commémore la naissance, l’éveil et la mort du Bouddha Sakyamuni.

Comme chaque année, le centre bouddhiste tibétain de Montpellier, dirigé par Lama Sonam Tse-ring, ouvre ses portes à Saint-Laurent-Le-Minier (La Combe), à l’occasion du Vesak et propose des animations tout au long de la journée : promenade botanique, Qi gong, démonstration de QwanKiDo…

Bienvenue à tous !

Informations : par téléphone 04 67 52 56 58 par mail : contact@krtl-kyotl.org ou sur notre site : www.krtl-kyotl.org

02 juin 2012

3ème édition du Printemps de la Vis

Affiche Printemps de la Vis

L’association la Vis, vallée nature et l’office du tourisme des Cévennes méditerranéennes présentent la 3ème édition du Printemps de la Vis qui se tiendra le samedi 2 juin de 11h à 23h au parc municipal de Gorniès.

Rappelons que l’association la Vis, vallée nature a pour objet d’organiser la collaboration des quatre communes adhérentes (Cazilhac, Saint-Laurent-le-Minier, Gorniès et Rogues) dans le but de favoriser la préservation et la valorisation du patrimoine naturel, historique et culturel.

Le Printemps de la Vis est né pour renforcer l’aspect identitaire, le sentiment d’appartenance des habitants de la vallée, pour favoriser les échanges entre les habitants de la vallée de la Vis, apprendre à se connaître, construire ensemble…

Cette manifestation s’inscrit dans une véritable démarche de développement local s’appuyant sur les ressources, les énergies locales et les valorisant en les mettant à l’honneur le temps de cette journée.

Pour cette 3ème édition, l’accent sera donné sur la rivière : un partenariat est entamé avec le Fonds de Conservation des Rivières Sauvages qui est en train d’établir un label “rivière sauvage” dont la Vis pourrait bénéficier… !

Tout au long de cette journée à vivre en famille seront proposées des expositions artistiques scientifiques et historiques ; des animations pour enfants et adultes ; des projections de films, un sentier ethnobotanique…

Au programme :

11h et 14h30 : Intervention sur les berges de la Vis : “L’eau dans tous ses états” par Alexandre Racanière, association Arcalliance.

12h00 : Inauguration, suivie des percussions du “Ganges Bang”, batucada dynamique et festive!

13h00 : Repas du terroir, avec au menu : salade verte avec son feuilleté au pélardon chaud, porcelet au crémé de cèpes des Cévennes accompagné de gratin cigalois, fromage : 3 variétés, Mont Aigoual aux fruits des bois. (Attention repas uniquement sur réservation. 15€. Inscriptions jusqu’au 29 mai ! En mairies de Cazilhac, Saint-Laurent-le-Minier, Gorniès, Rogues).

Dès 14h00

• Animations sur le thème de l’énergie hydraulique : jeux, fabrication de roue à eau, défis avec l’association Les Petits Débrouillards

• Projections de films : “le canal de la Vis”, “Secrets de Rivières” avec l’intervention de passionnés ! 

14h30 : “Droits et devoirs des riverains, démarches de gestion concertée de l’eau et des rivières” par Alain Canales, Technicien rivière, SIVU Ganges-Le Vigan.

15h30 : “Le Fonds pour la Conservation des Rivières Sauvages” et “le label Rivière Sauvage” par Denis Caudron, Chargé de mission au FCRS.

16h30 : “Les tufs calcaires de la Vis” par Philippe Laforge, hydrobiologiste et Olivier Lebrun, Maire de Rogues.

17h30 à 18h30 : “Contes et murmures au fil de l’eau, au fil du temps...” par Isabelle Nougarède, accompagné à la harpe et à la guitare par Evelyne Heluwaert.

18h45 à 20h00 : “Les Refrains à Disque” Carnets de chansons d’hier et d’aujourd’hui. Au milieu du public se trouve un guitariste chanteur et une chanteuse qui vous invitent à chanter avec eux, vous distribuent les paroles et c’est parti pour des chants collectifs et une convivialité assurée !

20h30 : Baletti avec le groupe “Bartavel” : musique traditionnelle et chants occitans. Et apprentissage à la danse ! Une belle soirée pour finir cette journée !

Renseignements pratiques : Restauration légère et boissons. Accès handicapés. Parking à proximité.

Association La Vis, vallée nature, Mairie de Gorniès, 34190 Gorniès, lavisvalleenature@yahoo.fr  04 67 73 93 29

25 mai 2012

Les enfants de l’école ont fait main basse sur les trophées de la fac de sciences

Les petits présentent les diplômesDes écoliers ravis de leur exploit.

Depuis plusieurs semaines, encadrés par leur maîtresse Dominique et par Julie Meyer de Planète Sciences, tous les cerveaux de l’école étaient en ébullition autour d’un projet qui a fait l’unanimité auprès des enfants.

Ce projet ambitieux consistait à construire des bateaux marchant à l’énergie solaire. Un travail destiné à être présenté au concours “

Le défi solaire” organisé par le CNES (Centre National d’études Scientifiques).

Pour arriver à leur fin, ils ont dû étudier l’électricité et la flottabilité. Par petits groupes, ils ont ensuite créé de toutes pièces leur prototype mais aussi réalisé une affiche de présentation de leur machine avec un texte présentant l’histoire dans une ambiance de science-fiction.

Jeudi 24 mai, les enfants de l’école ont pris la route de Montpellier pour défendre leurs réalisations à la faculté de sciences de Montpellier. Une vingtaine d’école du Gard et de l’Hérault se sont affrontées dans deux catégories : les voitures pour les collèges et les bateaux pour les primaires.

Nos élèves ont ainsi vu leurs embarcations se mesurer aux autres réalisations lors d’une navigation chronométrée dans un bassin.

Les maternelles ont participé à la fête et ont pu assister aux courses mais ils ont également eu le plaisir de se promener dans la fac et d’avoir une leçon par leur maîtresse dans un vrai amphithéâtre. Ils ont ainsi découvert que les étudiants collaient leurs chewing-gums sous les tables !

Pour ne pas être en reste, ils avaient eux aussi apporté une machine d’une technologie sans précédent : un boîtier photographique préparé par leurs soins à partir d’une boîte en fer. Ils ont ainsi pu réaliser deux photos souvenir, l’une de l’amphithéâtre qui a nécessité 25 minutes de pause, et la deuxième de l’entrée de la bibliothèque qui, elle, a nécessité 30 minutes de pause.

Pendant ce temps, nos petits constructeurs ont raflé la mise sur le concours. Ils ont rapporté pas moins de cinq prix !

Pour la performance
Paco Hugo LeinaLe bateau de Hugo, Pablo et Leïna a remporté le premier prix avec leur bateau “L’espace bleu”.

Hasni Soliman Romain-1Le bateau de Hasni, Soliman et Romain a remporté le deuxième prix avec “Saint-Space”.

Zao MaelLe bateau de Maël, Zao et Dorian (absent sur la photo) a remporté le troisième prix avec “Perle Rouge”.

Lou Maceo EnzoLe bateau de Lou, Macéo et Enzo a remporté le cinquième prix avec “La Vague Jaune”.

Pour l’affiche de présentation et l’histoire du bateau
Le bateau de Hasni, Soliman et Romain a remporté le premier prix, toujours avec leur “Saint-Space”.

Une journée longue mais plus que gratifiante pour les enfants et également pour leur maîtresse. Inutile de préciser que le retour en car s’est fait dans une ambiance survoltée !

 

Loan Lae Claire

Posté par naduel à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 mai 2012

Le pont du jardin retrouve ses pierres d’antan

Pont du jardin-4

Le pont du Jardin a déjà été immortalisé par de nombreux photographes. Ainsi beaucoup de prises de vues ont été réalisées un peu en aval, du trottoir qui borde la rivière. On peut voir alors une belle enfilade d’arcades se reflétant dans l’eau en arrière-plan du pont. Les promeneurs s’arrêtent également volontiers sur l’ouvrage lui-même pour la vue qu’il offre sur le cours de la Crenze et sur le pont de Chazal cinquante mètres plus bas (plus souvent appelé pont de la poste). Celui-là en impose aussi et est sans doute un des plus anciens du village. Pourtant la concurrence est rude, si l’on compte uniquement ceux du cœur du village, on peut en dénombrer huit. Mais si l’on s’éloigne un peu pour découvrir le reste de la commune, le compteur s’emballe et affiche plus de trente ponts.

Il n’en faut pas plus pour que ces ouvrages prennent une place de choix dans le cœur des villageois et sur la liste des richesses de notre patrimoine. Sans avoir pu établir une datation exacte, il semble que certains d’entre eux ont été construits au XIIème ou XIIIème siècle et peut-être même avant.

Mais revenons au pont du Jardin. Depuis quelques jours, Yves Alibert, employé municipal du village met en application le savoir faire de tailleur de pierre acquis lors d’une récente formation. Ainsi, épaulé par son collègue Francis, il a pris en main la restauration des parapets afin de mettre les vieilles pierres en valeur en les libérant de leur emplâtre de ciment disgracieux.

Cette opération de décroûtage a laissé paraître quelques traces permettant de dater la pose de l’enduit. En effet, en bas du muret, Yves a trouvé des traces noires de projection de goudron qui ont été recouvertes par la couche de ciment, ce qui lui permet d’en déduire qu’elle a été posée après le goudronnage de la chaussée du pont et donc d’évaluer cette opération à une bonne cinquantaine d’années. 

De l’autre côté, sur le dessus du parapet, deux pierres rapprochées laissent apparaître des sillons parallèles, nos travailleurs les reconnaissent comme des traces répétées d’affûtage de hâche ou d’un outil autre. Empreintes de la vie de Saint-Laurent il y a combien d’années ? On peut alors imaginer un petit attroupement d’hommes, certains accoudés au mur, d’autres affûtant leurs outils, discutant entre eux, en commentant la vie autour de ce pont. Et ce sont des pans de l’histoire de la place qui s’entrecroisent comme les images d’un kaléidoscope. On revoit les cartes postales d’antan, les hommes attendant le relais de la poste, le bouilleur de cru qui s’installait là, les tonneliers, ou encore les parties de quilles ou de boules, les attroupements devant le café Maurin, la belle voiture (la première au village) que Mme Bonneau garait parfois sur la place, les fêtes votives, les carnavals, et plus récemment les Marmolades les nuits du Lézard Vert, et toujours, les parties de pétanque sur le boulodrome…

La vie continue, le chantier de restauration aussi, et c’est avec Ghislain, notre troisième employé communal que Yves a commencé à recouvrir le premier parapet d’un plateau de pierres claires des carrières de Montdardier. Le deuxième parapet sera restauré de la même façon dans les jours prochains.

L’ouvrage ainsi anobli n’a pas fini de faire le beau devant l’objectif des visiteurs.

Pont du jardin-3On devine ici des traces répétées d’affûtage.

Pont du jardin-2

Pont du jardin-1

Pont du jardin-5

 

Posté par naduel à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,