03 septembre 2014

Mon cours d’eau

Chaque dimanche d’août, un témoin nous a fait découvrir une rivière ou un fleuve. Dernière escale sur la Vis, à Saint-Laurent-le-Minier, avec André Rouanet.

Photo AndréAndré Rouanet a pris ses quartiers dans la vallée de la Vis en 1988. Il est aujourd’hui maire de Saint-Laurent-le-Minier.

C’est la Vis qui, en quelque sorte, est à l’origine de l’installation d’André Rouanet à Saint-Laurent-le-Minier. Ingénieur agronome de formation, aujourd’hui maire de la petite commune cévenole, ce Tarnais a pris ses quartiers dans la vallée de la Vis en 1988. “Je cherchais à me lancer en aquaculture et j’ai appris qu’une pisciculture située sur la rivière était en vente. Elle élevait des truites arc-en-ciel pour la consommation. Je l’ai rachetée, agrandie et exploitée jusqu’en 1999 avant de la céder”, raconte l’intéressé.

La pisciculture reste encore une activité très liée à la Vis et ce n’est pas par hasard. Cette rivière, pourtant méditerranéenne, possède en effet des singularités qui permettent l’élevage des truites. Contrairement à ses voisines, la Vis cumule les atouts : la qualité de ses eaux, le maintien d’un débit élevé au cours de la saison estivale et surtout une température relativement fraîche. “La Vis provient d’une résurgence des causses située à La Foux. A cet endroit, son débit est dix fois plus important qu’en amont de Vissec où elle disparaît soudain sous terre. La rivière bénéficie ainsi d’énormes quantités d’eaux souterraines venues des profondeurs des causses de Blandas et du Larzac. Cela lui permet de garder un débit soutenu en été”, précise André Rouanet.

Concernant la température de l’eau de la Vis, il explique encore que le cours de la rivière, entre la résurgence de La Foux et sa confluence avec l’Hérault n’est pas très long - à peine 30 km -, ce qui ne permet guère à sa température de dépasser les 20 degrés au plus chaud de l’été. 

Tout concourt ainsi à l’élevage des truites. A Saint-Laurent-le-Minier, la pisciculture créée en 1980 a trouvé d’autres opportunités qui ont favorisé son implantation. André Rouanet insiste notamment sur les deux dérivations de la rivière Vis dont la pisciculture profite toujours : “A Saint-Laurent existait un barrage, dont la surverse constitue d’ailleurs la fameuse cascade de la Vis, ainsi que deux dérivations. L’une a d’abord servi à alimenter une papeterie puis au lavage des minerais qui étaient exploités ici, le zinc et le plomb. De l’autre côté de ce barrage existe également un canal, il servait à l’irrigation des bassins du château de Saint-Laurent.”

Un cours d’eau réputé pour ses sites de baignade
Outre la pisciculture et une petite usine hydroélectrique, le cours de la Vis est également connu et réputé pour ses nombreux points de baignade. A partir du hameau de Madières et jusqu’à Gorniès notamment, les sites somptueux où il est possible de se rafraîchir en été sont nombreux. Aucun n’est aménagé mais ce n’est pas pour déplaire à ceux, dans la vallée, qui attendent l’aboutissement du projet de classement de la Vis dans le club restreint des rivières sauvages.

La truite fario
C’est la fierté de la Vis. En amont de son cours, une souche de truite sauvage subsiste toujours. Il s’agit de la fario, une truite autochtone de type méditerranéen. Sa présence oblige notamment les sociétés de pêche à limiter leurs lâchers à l’aval de la Vis afin de ne pas perturber la génétique de cette truite particulière. Côté écrevisses en revanche, l’espèce autochtone, à savoir l’écrevisse à pattes blanches, n’a pas pu faire face à l’invasion de sa cousine américaine. On dit pourtant ici que, dans quelques affluents de la Vis, la contre-attaque s’organise

Le minéral, une roche couverte de tuf
Autre particularité de la Vis, cette rivière naît puis court sur des roches qui sont souvent couvertes de concrétions calcaires de type un peu spongieux ou caverneux que l’on appelle tuf ou travertin. Ces dépôts peuvent former une casquette, comme à la cascade de Saint-Laurent-le-Minier ; c’est en partie pour cette raison que les activités de canoë ou de canyoning sont proscrites sur la rivière.

Quatre communes ont l’œil sur la santé de la Vis
Depuis 2010, deux communes gardoises (Saint-Laurent-le-Minier et Rogues) et deux communes héraultaises (Cazilhac et Gorniès), toutes les quatre situées sur la rivière, ont décidé de coordonner leurs efforts afin de préserver et de valoriser la vallée de la Vis.
L’association, La Vis, vallée nature, née de cette idée, doit permettre d’imaginer et de mettre en œuvre des actions communes pour le maintien de la qualité du milieu.
Parmi elles, Le Printemps de la Vis constitue déjà un rendez-vous annuel, en juin, qui permet d’exprimer les efforts menés sur le respect de la nature et du patrimoine de la vallée. Parmi les projets immédiats, l’association compte s’élargir aux communes amont de la rivière et également intégrer aux travaux du comité scientifique, les associations qui interviennent sur la Vis. Autre projet de l’association : obtenir le label de rivière sauvage.

Jean-Pierre Souche pour Midi Libre, août 2014


02 juin 2013

La Vis a fêté son Printemps

Discours

Samedi 1er juin, le Printemps de la Vis orchestré par Sonia Ferréres pour l’association La Vis, Vallée Nature a tenu ses promesses et c'est sous un ciel printanier donc que le public a découvert le théâtre de cette quatrième édition.

Cette nouvelle journée dédiée à la rivière La Vis et au savoir faire des habitants de la vallée est sans doute la plus réussie depuis le début de cette aventure. Les deux premières éditions s'étaient déroulées sous la pluie, la troisième n'avait pas connu une grosse affluence. Cette année, les visiteurs se sont déplacés en nombre et ont pu profiter des diverses animations proposées.

Saint-Laurent-le-Minier était encore une fois bien représenté.

Renaud et Nico ont forgé toute la journée devant le public-blogDès l'entrée du parc, une démonstration de ferronnerie donnait le "la" et le son des marteaux de Renaud Richard et Nicolas Rojas sur les enclumes a rythmé les heures jusqu'au début de soirée.

AmandineUn peu plus loin, c'était une promenade botanique et un atelier découverte des plantes utiles qui étaient animés par Amandine Sellini de l’association O fil des plantes, avec la contribution de Nathalie Fébrinon.

GisouDaniel Favas, apiculteur a présenté son travail sur la lutte contre le frelon asiatique pendant que sa compagne Gisèle Caron invitait à la dégustation de leurs miels.

Les autres villages riverains de la Vis ont apporté leur lot de d'animations et de savoir. L'écrivaine et conteuse Isabelle Nougarède invitait à jouer avec les mots dans un atelier d’écriture.

conférence blogL’association Le Pont de Madières présentait l'exposition de l’usine hydroélectrique de Madières ; l’association GHP proposait un atelier de généalogie et diaporama sur les moulins de la Vis ; Bernard Martin a projeté son diaporama sur le passé de la vallée.

Le public a suivi avec intérêt les conférences sur le canal de la Vis et sa gestion de l’eau par Benoit Caizergues et Alain Canalès, sur les verreries forestières de la Vis par le CLPA section spéléologique et sur la gestion des cours d’eau par Alain Canalès.

Repas blogEn fin de journée, le repas du terroir a rassemblé de grandes tablées et la bonne humeur des participants a résonné entre les hauts rochers de la vallée.

La soirée s'est poursuivie autour de "l'affolante", une drôle de machine dont Marcel Poudre a hérité d'un grand père marchand d'foudre. Marcel a tenu le public en haleine avec son monologue naïf et absurde, ironique et intimiste. De la grande poésie pour terminer en beauté cette longue journée du Printemps de la Vis 2013.

01 juin 2013

Le Printemps de la Vis présente les métiers et savoir-faire d’hier et aujourd’hui

André Rouanet pour blogPour sa 4ème édition du Printemps de la Vis qui se tiendra à Gorniès le 1er Juin de 11 h à 23 h, l’association La Vis, vallée nature présente les métiers et savoir-faire d’hier et aujourd’hui dans la vallée de la Vis.

A découvrir pendant toute la journée : démonstration de ferronnerie par Renaud Richard et Nicolas Rojas ; exposition de l’usine hydroélectrique de Madières par l’association Le Pont de Madières : exposition Mémoire du patrimoine minier des Malines ; atelier de généalogie et diaporama sur les moulins de la Vis par l’association GHP ; diaporama sur le passé de la vallée par B. Martin ; stand sur la spéléologie en vallée de la Vis ; atelier d’écriture “Venez jouer avec les mots” avec Isabelle Nougarède, écrivaine et conteuse ; stands d’artisanat d’art, jeux en bois ; affûtage à l’ancienne par le rémouleur, amenez vos objets tranchants

11h : Visite du sentier botanique avec Amandine Sellini de l’association O fil des plantes.

12h 30 : Inauguration et intermèdes musical animé par les “Jac’s”.

14h30 : Le frelon asiatique par Daniel Favas, apiculteur.

15h : Le canal de la Vis et sa gestion de l’eau par Benoit Caizergues, A.S.A du canal de Cazilhac, avec Alain Canalès, technicien rivière SIVU Ganges - Le Vigan.

16h : Les verreries forestières de la Vis par le CLPA section spéléologique 

17h : La gestion des cours d’eau par avec Alain Canalès, technicien rivière SIVU Ganges - Le Vigan.

18h : A la découverte des plantes utiles avec Amandine Sellini de l’association O fil des plantes.

19h : Intermède musical.

20h : Repas du terroir avec au menu : salade verte avec tarte cévenole au lardons et oignons doux des Cévennes, gigot de volaille sauce à l’écrevisse, croquant de riz, courgette lardon, fromage en trois variétés, castagnadou. Prix du repas : 15 euros. Inscription jusqu’au 28 mai en mairies de Cazilhac, Saint-Laurent-le-Minier, Gorniès ou Rogues.

21h30 “Marcel Poudre” théâtre de rue à l’artifice de poche. Drame burlesque par la Compagnie Le ratatouille théâtre

Informations pratiques : Restauration légère et boissons. Accès handicapés. Parking à proximité

Contact : Sonia Ferréres pour l’association La Vis, Vallée Nature, Tél. 04 67 73 93 29  

Avec le soutien de l’office de tourisme Cévennes Méditerranée, du Conseil Général du Gard, du Conseil Général de l’Hérault, de la Communauté de Communes du pays Viganais, de la ville de Ganges, des employés municipaux des quatre communes, des artistes, des intervenants et des bénévoles.

02 juin 2012

3ème édition du Printemps de la Vis

Affiche Printemps de la Vis

L’association la Vis, vallée nature et l’office du tourisme des Cévennes méditerranéennes présentent la 3ème édition du Printemps de la Vis qui se tiendra le samedi 2 juin de 11h à 23h au parc municipal de Gorniès.

Rappelons que l’association la Vis, vallée nature a pour objet d’organiser la collaboration des quatre communes adhérentes (Cazilhac, Saint-Laurent-le-Minier, Gorniès et Rogues) dans le but de favoriser la préservation et la valorisation du patrimoine naturel, historique et culturel.

Le Printemps de la Vis est né pour renforcer l’aspect identitaire, le sentiment d’appartenance des habitants de la vallée, pour favoriser les échanges entre les habitants de la vallée de la Vis, apprendre à se connaître, construire ensemble…

Cette manifestation s’inscrit dans une véritable démarche de développement local s’appuyant sur les ressources, les énergies locales et les valorisant en les mettant à l’honneur le temps de cette journée.

Pour cette 3ème édition, l’accent sera donné sur la rivière : un partenariat est entamé avec le Fonds de Conservation des Rivières Sauvages qui est en train d’établir un label “rivière sauvage” dont la Vis pourrait bénéficier… !

Tout au long de cette journée à vivre en famille seront proposées des expositions artistiques scientifiques et historiques ; des animations pour enfants et adultes ; des projections de films, un sentier ethnobotanique…

Au programme :

11h et 14h30 : Intervention sur les berges de la Vis : “L’eau dans tous ses états” par Alexandre Racanière, association Arcalliance.

12h00 : Inauguration, suivie des percussions du “Ganges Bang”, batucada dynamique et festive!

13h00 : Repas du terroir, avec au menu : salade verte avec son feuilleté au pélardon chaud, porcelet au crémé de cèpes des Cévennes accompagné de gratin cigalois, fromage : 3 variétés, Mont Aigoual aux fruits des bois. (Attention repas uniquement sur réservation. 15€. Inscriptions jusqu’au 29 mai ! En mairies de Cazilhac, Saint-Laurent-le-Minier, Gorniès, Rogues).

Dès 14h00

• Animations sur le thème de l’énergie hydraulique : jeux, fabrication de roue à eau, défis avec l’association Les Petits Débrouillards

• Projections de films : “le canal de la Vis”, “Secrets de Rivières” avec l’intervention de passionnés ! 

14h30 : “Droits et devoirs des riverains, démarches de gestion concertée de l’eau et des rivières” par Alain Canales, Technicien rivière, SIVU Ganges-Le Vigan.

15h30 : “Le Fonds pour la Conservation des Rivières Sauvages” et “le label Rivière Sauvage” par Denis Caudron, Chargé de mission au FCRS.

16h30 : “Les tufs calcaires de la Vis” par Philippe Laforge, hydrobiologiste et Olivier Lebrun, Maire de Rogues.

17h30 à 18h30 : “Contes et murmures au fil de l’eau, au fil du temps...” par Isabelle Nougarède, accompagné à la harpe et à la guitare par Evelyne Heluwaert.

18h45 à 20h00 : “Les Refrains à Disque” Carnets de chansons d’hier et d’aujourd’hui. Au milieu du public se trouve un guitariste chanteur et une chanteuse qui vous invitent à chanter avec eux, vous distribuent les paroles et c’est parti pour des chants collectifs et une convivialité assurée !

20h30 : Baletti avec le groupe “Bartavel” : musique traditionnelle et chants occitans. Et apprentissage à la danse ! Une belle soirée pour finir cette journée !

Renseignements pratiques : Restauration légère et boissons. Accès handicapés. Parking à proximité.

Association La Vis, vallée nature, Mairie de Gorniès, 34190 Gorniès, lavisvalleenature@yahoo.fr  04 67 73 93 29

04 juin 2011

Printemps de la Vis

Affiche A3 copie

Un moment de découverte et de convivialité est proposé le samedi 4 juin à Gorniès à l’occasion de la seconde édition du Printemps de la Vis.

Au cours de cette journée festive organisée par l’association La Vis Vallée Nature, et soutenue par la participation de plusieurs artistes, associations et bénévoles Saint-Laurentais, se tiendront des expositions, des balades, conférences, animations et ateliers pour tous les âges, sur la nature, l'environnement, l’histoire, l’art, l’artisanat et la vie associative locale. Des ateliers naturalistes animés par les Ecologistes de l’Euzière débuteront le vendredi 3 juin à partir de 19 heure 30 et se poursuivront toute la journée du samedi.

Pour les plus matinaux et surtout les bons marcheurs, une randonnée est prévue au départ de Gorniès à 9 heure 30 et le retour à midi.

L’entrée est libre, une petite restauration sera proposée à midi et un repas terroir le soir suivi d’une soirée musicale puis astronomique.

Pour des renseignements complémentaires et réservations, appeler en mairie de Gorniès au 04 67 73 93 29 ou au 06 07 09 21 43.

22 mars 2011

L'association La Vis Vallée Nature prépare son printemps

Présentation des affiches-2Présentation des affiches.

Les élus de Cazilhac, Saint-Laurent-le-Minier, Gorniès et Rogues, membres de l’association La Vis, Vallée Nature se sont réunis le mardi 22 mars dernier à Saint-Laurent-le-Minier pour poursuivre les préparatifs du “Printemps de la Vis”. Le choix de l’affiche était à l’ordre du jour ainsi que le menu des repas terroir. Il s’agit de la seconde édition d’une journée festive d’échange et de sensibilisation sur le patrimoine de la vallée de la Vis qui, comme l’année passée, se déroulera dans le parc municipal de Gorniès, le samedi 4 juin 2011.

Cette manifestation, et c’est là tout son intérêt, donne l’occasion pour les habitants et les associations de s’exprimer sur les éléments de leur patrimoine et de leur culture, et de mettre en avant les initiatives locales. Les premiers éléments du programme nous annoncent divers stands d’expositions, animations et balades sur l’histoire de la vallée, ses richesses naturelles, les pratiques locales en art et artisanat, ainsi qu’un stand de présentation des projets associatifs et une randonnée pour les plus matinaux.

Formée en février 2010 par des élus de la basse vallée de la Vis afin de développer un dialogue entre des communes appartenant à des territoires institutionnels différents – deux départements et trois communautés de communes –, l’association s’est constituée afin de répondre à la problématique de gestion de la fréquentation. De cette première année de discussion et de concertation sont ressortis trois objectifs majeurs : organiser la fréquentation touristique dans la vallée de la Vis afin de fournir un accueil de qualité ; orienter le public vers des activités respectant le milieu naturel et les habitants de la vallée ; entrer dans une démarche d’information et de sensibilisation renforcée. Il est prévu pour l’année 2011, d’élaborer un document reprenant l’ensemble des projets recensés dans la vallée de façon à pouvoir réfléchir sur leur articulation et leur pérennité.

La journée festive du “Printemps de la Vis” est donc très attendue par les élus car elle participe à la construction de ce projet global en favorisant le développement de partenariats avec tous ceux qui se sentent concernés par l’avenir de la vallée de la Vis.

Une dynamique est à présent bien lancée et, avec le soutien des Fonds pour la conservation des rivières sauvages, projet du Fond Mondial pour la Nature (WWF), espérons qu’elle ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

Contact : Claire Vétélé, Association La Vis, Vallée Nature

Tel : 04 67 73 93 29 – 06 07 09 21 43 -  lavisvalleenature@yahoo.fr  

06 juin 2010

Le Printemps de la Vis

Discours

La première édition du “Printemps de la Vis” s’est tenue le dimanche 6 juin dernier à Gorniès. Elle a été organisée par l’association “La Vis, vallée nature”. Les animations et les activités étaient centrées dans le parc municipal et dans les bâtiments de la mairie et un sentier communal de promenade avait été aménagé pour l’occasion en parcours botanique.

Cette journée avait un double objectif : Sensibiliser les visiteurs à la qualité et l’originalité de la vallée de la Vis, sur les plans : paysagers, botaniques et faunistiques. Le maintien de cette richesse repose sur un effort de préservation en limitant les dangers d’une surfréquentation déjà développée par endroits.

Faire coopérer les municipalités, les associations et les habitants des quatre communes fondatrices de l’association dans un événement commun, préfiguration ou concrétisation de la prise en compte des dossiers concernant la vallée, que ce soit dans sa partie héraultaise ou gardoise.

L’installation des stands dans le parc municipal était prévue pour un déroulement bucolique et festif. Malheureusement une averse s’est déclenchée à l’heure de midi, compliquant la distribution du repas du terroir qui a réuni 120 personnes et qui a pu se déguster à l’abri d’une tente judicieusement montée par précaution. Le plateau-repas a été jugé copieux et d’excellente qualité, ce qui incite les organisateurs à proposer une formule de même qualité lors des prochaines éditions, prévues chaque année au mois de juin avant la période de haute saison estivale.

Le temps s’étant apaisé dans l’après-midi, les visiteurs ayant bravé les nuages gris ont pu juger de la pertinence et de l’intérêt des animations qui avaient pu être maintenues.

Pour un coup d’essai, les organisateurs ont fait face aux intempéries et se sont montrés satisfaits des résultats, même mitigés, dans une ambiance très chaleureuse et très décontractée.

Il sera intéressant de suivre le programme des actions de cette association et bien-sûr de vivre une nouvelle journée du “Printemps de la Vis” l’année prochaine.

Longue vie à la libellule choisie comme emblème par l’association “la Vis, vallée nature”.
Logo libellule

Contact : lavisvalleenature@yahoo.fr

Président de l’association : André Rouanet (Saint-Laurent-le-Minier) - Vice Président : Denis Dusfour (Gorniès) - Trésorier : Pierre Compan (Cazilhac) - Secrétaire : Olivier Lebrun (Rogues).

Le Repas