Revue de Presse - Saint-Laurent-le-Minier

21 janvier 2023

La démarche féministe de Lara Marcou au théâtre Jean-Vilar

imageLara Marcou plongée dans une forêt qui participe au spectacle - Photo Sylvian Séchet

Dans Katherine Poneuve, Lara Marcou insuffle théâtre, danse et chansons, sans parler des hommes, du 18 au 20 janvier au théâtre Jean-Vilar.

Au départ, pour Katherine Poneuve, joué pendant trois soirs au théâtre Jean Vilar, Lara Marcou voulait parler d'une chanteuse qui n'arrive plus à chanter ses textes parce qu'ils parlent trop des hommes. Mais elle a décidé que ce serait encore plus simple si le spectacle ne parlait pas du tout des hommes. Il s'agirait d'éradiquer le « male gaze », soit le regard masculin qui irradie encore la majorité des créations. L'idée était de « faire un spectacle dans une démarche féministe mais qui ne parlerait pas forcément de féminisme » précise Lara Marcou dont la compagnie le Groupe O est installée à Saint-Laurent-le-Minier dans le Gard.

Théâtre, chant et danse, en liberté

Katherine quitte tout pour aller dans une forêt enchantée où elle est libre de chanter comme elle veut, avec sauvagerie ou douceur, de danser à tout va, et de faire de la musique. Elle peut prendre un piano ou le laisser pour l’ukulélé. L'essentiel, c'est que sur ce chemin, dans cette forêt, la femme se retrouve.
Ce qui s'apparente à un solo est en fait un duo que Katherine donne avec la forêt qu'elle habite, puisque cette dernière bouge et se manifeste autant qu'elle.

Katherine Poneuve. Du mercredi 18 au vendredi 20 janvier à 20 h. Théâtre Jean Vilar, 155 rue de Bologne, Montpellier. Tarif plein : 19 €.

VINCENT POURRAGEAU pour Midi Libre

Posté par naduel à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


24 décembre 2022

Le sénateur Laurent Burgoa a rencontré les élus

Le sénateur a rencontré les élus

Laurent Burgoa, sénateur du Gard, accompagné de son attachée parlementaire Irène Martin-Houlgatte, a rencontré ce vendredi 16 décembre le maire Bruno Beltoise et trois membres de son équipe municipale pour faire le point sur les projets de la commune.

Attaché au lien de proximité, l'objectif de Laurent Burgoa était de présenter ses attributions au Sénat ainsi que ses interventions dans l’hémicycle destinées à défendre les collectivités territoriales et le Gard et d'échanger sur les sujets municipaux sur lesquels il peut intervenir au niveau local ou national.

La visite a commencé sur le site de la cascade et des installations destinées à gérer la surfréquentation estivale et ses conséquences puis sur le stade pour commenter le projet d'aménagements et d'équipements sportifs.

La rencontre s'est poursuivie à la bibliothèque autour du quotidien du village et de tout ce qui découle de la situation d'enclave gardoise dans l'Hérault.

Laurent Burgoa va notamment se pencher sur des propositions de changement des délimitations territoriales des arrêtés sécheresse.

Il a également donné des conseils pour les dossiers de financement des divers projets et rappelé le service d'aide juridique gratuite du Sénat.

Posté par naduel à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 novembre 2022

Ambiance à la bibliothèque

Bibliothèque web

Ce lundi 31 novembre, la bibliothèque s'était mise à l'heure d'Halloween et l'ambiance était bien au rendez-vous même si les enfants du village étaient occupés ailleurs à peaufiner leur déguisement pour leur défilé.

Les gâteaux et bonbons préparés et offerts pour l'occasion ont fait des heureux parmi les habitués et les nouveaux venus surpris d'une telle convivialité. Certains n'hésitent d'ailleurs pas à faire des kilomètres pour profiter de l'accueil tout particulier de cette petite bibliothèque de village.

Il n'est pas surprenant que celle-ci batte régulièrement ses propres records de fréquentation !

Posté par naduel à 06:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 octobre 2022

L'Arbre à singes, une projection attendue par les villageois

Boris Dival et Nouchkim webPendant le tournage, le jeune Nouchkim attentif aux consignes du réalisateur Boris Diéval - Photo Max photographie

C'est un curieux jeu de hasards qui a porté le réalisateur et scénariste valenciennois Boris Diéval jusque dans nos Cévennes pour le tournage de son troisième court-métrage “L'arbre à singes”.

Une ancienne photo de son père devant une chute d'eau, une photo que Boris aimait montrer à ses copains, il le trouvait beau. Puis au moment de l'écriture de son scénario, il découvre une deuxième photo de cascade, mais cette fois, c'est son petit frère qui y figure. Une intuition lui dicte qu'il s'agit du même site, la cascade de Saint-Laurent, et lui fait choisir ce lieu pour faire vivre ses personnages, et si l'on en croit l’avis de son équipe, “la cascade est devenue un personnage à part entière”.

Tourné en juin 2021, son film est inspiré par l'arbre à singes de son enfance, cet arbre terrain de jeu et d'aventures qu'il partageait avec ses frères dans le jardin familial. Ensuite, l'auteur a puisé dans son histoire personnelle, le deuil de son petit frère. Cette histoire était pour lui alors une façon de le ressusciter.

Il faut croire que le village était curieux et impatient de découvrir le film. Ce samedi 22 octobre, la salle Roger Delenne fut tout juste assez grande pour accueillir tout le monde.

C'est avec émotion et devant un public attentif que Boris Diéval a pris la parole. Il était heureux de retrouver le village et les enfants de l'école pour présenter son film, quelques-uns y ayant fait leurs premiers pas de figurants. Nouchkim, l'un d'entre-eux, y tient un rôle central, entouré de Natacha Krief et de Rod Paradot, César du meilleur espoir masculin 2016, dans “La tête haute”.

21 octobre 2022

Projection du film L'arbre à singe tourné à Saint-Laurent

Boris Diéval-réalisateur-webLe réalisateur Boris Dieval

Le samedi 22 octobre à 20h30 salle Roger Delenne, les villageois seront invités à découvrir lors d'une projection publique et gratuite le court métrage “L'arbre à singes” tourné à Saint-Laurent en juin 2021.

A l'issue de la projection de 20 minutes, un échange aura lieu avec le réalisateur Boris Dieval et le producteur Henri Genty, et un verre sera offert.

“Thom anime une classe verte dans un écrin de nature sauvage. Un pacte secret de son enfance resurgit au moment où il se voit confier une nouvelle responsabilité : l’un des enfants, Léo, est somnambule.”

C’était une évidence pour le réalisateur Boris Dieval de faire appel à des enfants du village pour jouer ces jeunes vacanciers. Avec l’aide de l’équipe enseignante de l'école et des parents d’élèves, un groupe a été constitué (sur des critères d’âge et de disponibilité) pour tourner dans plusieurs scènes du film, tandis que les autres ont pu assister pendant un après-midi aux coulisses du tournage.

L'arbre à singes : un film écrit et réalisé par Boris Dieval, produit par Henri Genty / I SHOT Films, avec Rod Paradot, Natacha Krief et Nouchkim Duverne-Mecker.

Le film sera également projeté le même jour à 18h à L'arc-en-ciel, le cinéma de Ganges.


05 septembre 2022

Une nouvelle institutrice pour l'école

2022-08-30-les instits-pour le webNatacha Viemont, à droite, s'occupera des maternelle​s​ et ​CP.

Ce jour de rentrée, le maire Bruno Beltoise et son adjointe Corinne Bouvier étaient présents pour la première récréation et ont offert le goûter aux 27 élèves de l'école.

Cette année, suite à de nombreuses démarches et à une mobilisation de l'association des parents d'élèves, l'école s'est vue attribuer une deuxième institutrice.

A 30 ans et après divers remplacements dans le secteur, Natacha Viemont, vient renforcer l'équipe, elle enseignera à 13 petits élèves de la maternelle au CP, épaulée par l'ATSEM Nathalie Simo.

La directrice Sonia Vorstermans continuera à s'occuper des 14 enfants du CE1 au CM2.

Posté par naduel à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 août 2022

Les cascades de la Vis, à 80 km de Nîmes, victimes de leur succès cherchent à éviter la surfréquentation

Capture d’écran 2022-07-28 à 10

Un paradis naturel, un spot de rêve... les sites et guides touristiques ne tarissent pas d'éloges sur les cascades de la Vis, situées à Saint-Laurent-le-Minier, à 80 km de Nîmes. La réalité en est tout autrement pour cette commune de 350 habitants. 

Un lundi, en milieu d’après-midi, à Saint-Laurent-le-Minier, commune de 350 habitants. Le thermomètre affiche des températures élevées mais pas caniculaires. Le parking municipal de 120 places payantes – unique moyen réglementaire d’accéder au site – situé à 400 m de la cascade est bien rempli.

Un cheminement sécurisé conduit dans un cadre naturel en opposition aux plages urbanisées. Sur le parcours, les conteneurs de 500 litres du tri sélectif et des ordures ménagères débordent. "Nous avons droit à une seule collecte par semaine, comme tous les villages de la communauté de communes du Pays viganais", regrette le maire, Bruno Beltoise.

Sur le pont la circulation automobile afflue au rythme des feux tricolores minutés. "Ce sont les premiers feux de circulation installés sur le canton pour éviter les altercations en raison de la priorité sur ce pont", souligne le maire. Des jeunes en short de bain, assis ou debout sur le parapet et ce qui reste de l’affiche “Interdit de plonger” paraissent s’interroger : Je saute ou pas ?

En contrebas, sous l’aqueduc classé monument historique, fragilisé par la crue de 2014 des pancartes indiquent : “Attention chutes de pierres”. Des familles ont installé table de pique-nique, glacières, transats et auvents de camping… Depuis les rochers glissants, on plonge, on saute, on nage… au pied de la couronne, à quelques mètres des panneaux “Baignade non surveillée”, “Zone dangereuse”.

1 500 procès verbaux comptabilisés en juillet et août 2021

Saint-Laurent-le-Minier pourrait aussi se vanter d’être la commune du département qui comporte le plus de panneaux de réglementation et d’interdiction. Mais voilà, les cascades de la Vis sont victimes de leur succès. "Ce lieu a toujours été en accès libre bien qu’il s’agisse pour la moitié (couronne de la cascade et aqueduc) d’une propriété privée, précise le premier magistrat. Ce n’est pas un site de baignade aménagé et surveillé. Le règlement a pour but de définir les comportements à adopter."

Ces trois dernières années, le confinement et les réseaux sociaux ont favorisé l’attrait pour les sites pleine nature. Ici, la municipalité s’est organisée avec pour seule ressource, "le parking payant (NDLR, 10 € la journée, 120 véhicules)". Deux employés municipaux ont en charge le nettoyage du site chaque jour ; des ASVP pour missions de faire respecter la circulation et le stationnement. 900 procès verbaux ont été dressés en juillet-août 2021 par les ASVP et 600 par la gendarmerie.

Cette saison, la commune espère s’appuyer sur la présence plus renforcée de la gendarmerie. "On a alerté, la communauté de communes, la sous-préfète, l’office de tourisme et la gendarmerie. On est livré à nous-même. On n’a pas la logistique et l’appui de professionnels. On gère ces cascades comme une petite entreprise." Une consultation citoyenne a été réalisée en 2019 : 40 % de la population souhaite garder cet accès libre à tous. "Il y a une volonté de partage, mais dans le respect de l’environnement."

Magnifiques, elles le sont les cascades de la Vis. À 7 h du matin, quelques habitants s’octroient le droit de venir s’y baigner, puis de ramasser sacs plastiques, mégots, mouchoirs en papier… Jean-François et son conjoint, habitent Saint-Laurent-le-Minier depuis trois ans : "Nous sommes une dizaine à venir nettoyer de manière spontanée. Cette cascade c’est une catharsis, elle fédère plein de ressentiments. L’attachement de ce lieu par les gens du village et cette grosse menace écologique qui y pèse en raison de l’affluence de fréquentation."

Stéphany Prades - Journaliste Midi Libre

Posté par naduel à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 juillet 2022

Le Festival de Films d'animation fête ses 20 ans

Cinéma-webLe Cinéma dans les étoiles attire toujours les foules.

Le Festival “Cinéma dans les étoiles” fête sa 20ème année. Une fois de plus, ce Festival de dessin animé présentera à son public, samedi 30 juillet, un panorama de films d’animation étonnants, drôles et émouvants de tous les pays, France, Canada, Argentine, Grande-Bretagne, Japon, Belgique, Allemagne, Portugal, USA.

La programmation permettra de découvrir de nombreuses techniques d’animation dans un cadre unique.

Au programme :
17h30 : Projection Loulou et autres loups.
19h30 : Apéritif musical avec Rusted Brandy’s et restauration avec La Mutfak, cuisine d’Anatolie.
21h30 : Projection du programme spécial festival Cinéma dans les Etoiles.
23h50 : La traditionnelle remise des étoiles d’Or et le film surprise. 

L’entrée est libre.
Buvette et restauration sur place.

Renseignements et organisation : La Fabrique Association : fabriq.association@orange.fr - 04 67 73 34 42
Projection : Cinéplan Cinégard

18 juillet 2022

Les artistes ouvrent leur porte le temps d'un week-end

Dans l'intimité d'une terrasse cévenole

Samedi 16 et dimanche 17 juillet, après deux années de pause, les créateurs du village vont ouvrir leurs portes le temps d'un week-end pour leurs nouveaux Chemins d’Artistes.

Ces deux jours offrent à tous l’opportunité de flâner dans le village et ses ruelles en pénétrant dans l'intimité des maisons et terrasses cévenoles pour découvrir le travail des artistes et de leurs invités à travers des rencontres simples et authentiques.

Comme à l’accoutumée, l’entrée est libre, l’accueil et la convivialité seront au rendez-vous, l’occasion sera offerte de découvrir autant de lieux habituellement privés et soudain dévoilés aux promeneurs avant de retourner à leur quiétude estivale.

Ouverture le samedi de 14h à 20h et le dimanche de 10h à 19h.
Parking : prendre la deuxième “entrée village” en respectant les zones d’interdiction de stationnement.

Contact : 04 67 73 56 56 ou francoise.dupuis30@gmail.com

02 juillet 2022

“Oh Mazette !” un nouveau lieu de vie au village

Inauguration Oh Mazette-web

Il en a fallu des heures de travail pour restaurer ce mazet à côté de la Fabrique de cinéma d'animation. Mais l'équipe mobilisée pendant des semaines pour venir à bout de ce chantier y croyait et a offert ce vendredi 1er juillet une belle inauguration de ce désormais “Oh Mazette !”, un café associatif géré par les bénévoles de la toute récente association de Saint-Laurent-le-Minier.

Un lieu est né, un lieu de vie, de convivialité et de créativité au service des villageois et des associations pour se retrouver, se rencontrer, passer un bon moment entre copains et copines.

Une bonne centaine de villageois ont répondu à l'invitation alors très vite, les tables se sont remplies et tous étaient heureux de se retrouver.

Désormais, les bénévoles du café seront ravis d'y accueillir leur public tous les vendredis de 18h30 à 22h et sans doute pour d'autres rendez-vous hebdomadaires à venir.

01 juillet 2022

Les parents d’élèves réclament un enseignant

Fete école-banderolle-web

Jusqu’où les effectifs vont-ils monter avant qu’un enseignant supplémentaire ne soit nommé à l’école de Saint-Laurent-Le-Minier ? C’est la question que se posent les parents des enfants scolarisés dans l’unique école du village. Le 14 juin dernier, soutenus par de nombreux villageois, ils se sont retrouvés devant l’établissement pour réclamer l’ouverture d’une classe.

En trois ans, les effectifs ont quasiment doublé, passant de 14 élèves en 2019 à 27 élèves en septembre prochain. Dans l’état actuel, l’enseignement des huit niveaux scolaires (de la petite section de maternelle au CM2) est à charge d’une seule enseignante épaulée de l’ATSEM.

Un grand écart de programmes scolaires allié à un effectif plus que chargé débouchent sur des conditions de travail précaires pour les élèves et le personnel de l’école.

Du côté de l’Education Nationale, on répond qu’il n’y a pas d’enseignant disponible. Le seuil d’ouverture d’une classe étant pourtant à 26 élèves, il semble honnête de la part des parents et de
l’école de réclamer ce poste supplémentaire auprès de l’éducation nationale.

“Nous sommes tous très attachés à notre classe unique dans le village. Les grands partagent avec les petits, les familles sont plus proches. C’est pour ça qu’on veut se faire entendre et mettre la pression pour avoir un enseignant de plus l’an prochain”, explique un parent croisé à la sortie des classes.

Même provisoirement, l’attribution d’un poste permettrait aux enfants de Saint-Laurent d’aborder les apprentissages dans de meilleures conditions. Chaque niveau serait pleinement encadré.

Posté par naduel à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juin 2022

Concert de fin d'année pour les enfants de l'école

1-Fete école-web

Ce mardi 14 juin, après s'être produits à un grand concert dans le cadre du projet intercommunal “Orchestre à l’école” avec les élèves d'Aulas, Alzon, Mandagout, Molières-Cavaillac, Le Vigan, et Bréau-Mars, les enfants de l’école de Saint-Laurent accompagnés de leurs professeurs de l'école de musique étaient fiers de présenter leur travail lors de la fête de fin d'année. Ils ont pu montrer les progrès réalisés depuis le début de l'année et le public a été séduit !

Après leur prestation, la fête s'est poursuivie avec une performance vocale de Odrey et son groupe “Les voix sauvages”, une roda de Capoeira par l’association “Maquisarts”,  puis ce sont les musiciens du village et alentours qui ont fait chauffer l'ambiance dans un moment de partage et de convivialité.

Durant toute la soirée, l'association des parents d'élèves a proposé une buvette et un buffet de petite restauration au profit des enfants de l'école. 

11 juin 2022

Apér’Orchestre avec les enfants de l'école

Musique-Vue du dessus-web


Après s'être produits au Grand Concert du 3 juin dernier dans les jardins du château d’Assas au Vigan dans le
cadre du projet intercommunal “Orchestre à l’école” avec leurs professeurs de l'école de musique, les élèves d'Aulas, Alzon, Mandagout, Molières-Cavaillac, Le Vigan, et Bréau-Mars, les enfants de l’école de Saint-Laurent sont heureux de pouvoir vous présenter leur travail lors d'un Apér’Orchestre le mardi 14 juin à 18h au cœur du village.
 
Au programme... Apéro avec :
- Concert de l’Orchestre des enfants.
- Odrey et sa Chorale “Les voix sauvages”.
- Théo et ses instruments “originaux”.
- Roda de Capoeira avec l’association “Maquisarts”.
- JAM session avec les musiciens du village et alentours.
 
Les musiciens peuvent venir nombreux à la JAM session pour un moment de partage et de convivialité.
Buvette et petite restauration tenue par l’association des parents d’élèves au bénéfice des enfants de l’école.

19 avril 2022

Pose du repère de la crue de 2014

Repère de crue-St-Laurent-web

Le 17 septembre 2014, un épisode méditerranéen affectait Saint-Laurent-le-Minier provoquant une crue d’une grande ampleur sur la Crenze et le Naduel et dévastant le centre du village.

Afin de maintenir la mémoire de cet événement, ce mardi 5 avril un repère de crue témoignant de la hauteur d’eau atteinte a été posé au-dessus de la boîte aux lettres sur la façade de la mairie par Anaïs Taurines, technicienne EPTB fleuve Hérault en présence de Romain Volkmann, technicien de rivières, du maire Bruno Beltoise, de Marc Vittecoq, adjoint au maire et de Jean-Marie Dupuis, ancien 1er adjoint.

Cette action, portée par l’EPTB (Etablissement Public Territorial de Bassin) Fleuve Hérault, fait partie du Programme d’Actions de Prévention des Inondations et a été financée en partie par l’État via le fond de prévention des risques naturels majeurs.

La matérialisation des niveaux atteints par de véritables repères de crues normalisés permet de pérenniser la mémoire de ces événements historiques et contribue à l’amélioration des connaissances des phénomènes méditerranéens. Cela permet également d’informer et de sensibiliser la population afin de développer une véritable culture du risque, et ainsi inciter à l’apprentissage de comportements appropriés.
Au total, 68 nouveaux repères de crues sont actuellement posés sur le territoire du bassin versant de l’Hérault depuis Val d’Aigoual jusqu’à Agde.

Pour mémoire, en juin 2014, quelques dizaines de mètres en amont de la mairie, un précédent repère de crue avait été posé en bord de la Crenze à un niveau inférieur de plusieurs mètres à celui posé cette année.

07 avril 2022

L'école a fait son carnaval

Carnaval-web

Les enfants de l'école avaient travaillé dur depuis plusieurs semaines pour préparer leur carnaval. Il a fallu apprendre les chants, les danses et préparer le fameux Pétassou, le monsieur Carnaval. Alors, ce vendredi 1er avril, ils étaient heureux de défiler dans les rues du village en faisant monter la température, pourtant digne d'un mois de février.

Le programme fut d'ailleurs un peu bouleversé à cause de ce temps hivernal, donc, après un défilé coloré et en musique animé par Cécile du "Bal des 4 saisons”, c'est à l'abri de la salle Roger Delenne qu'ils ont fait le procès du pauvre Pétassou accusé de tous les maux de la terre avant de le mettre en prison malgré la défense inspirée de son avocat.

Sous l'œil goguenard de leur prisonnier, les enfants ont chanté et dansé. Les élèves du cours de musique ont fait résonner leurs cuivres accompagnés de leurs professeurs et les spectateurs ont pu apprécier leurs progrès.

Puis le public a été convié par les enfants à entrer dans la danse pendant que l'association des parents d'élèves proposait un goûter et une buvette au profit des enfants de l'école 

La journée s'est terminée en musique et bal trad animé par les musiciens du groupe Lunaria.

09 février 2022

Lucette, figure emblématique du village, s'en est allée

Lucette pour Midi Libre -web


Le temple du village était loin d'être assez grand ce mercredi 2 février pour accueillir tous ceux venus accompagner Lucette Bertrand vers sa dernière demeure.
 
Lucette, née Puech, en 1929 à Conduzorgues avait depuis longtemps conquis le cœur des saint-laurentais. Et c'est avec plaisir que chacun s'arrêtait un moment pour un brin de conversation avec elle, assise sur une chaise à la belle saison devant sa maison de la rue Antoine Carles.
 
Et quand ce n'était pas devant chez elle, c'est lors des événements du village quelle appréciait ou encore à la bibliothèque que l'on avait plaisir à échanger avec elle.
 
Lucette avait toujours le sourire, toujours un mot gentil, toujours plein de petites attentions.
 
Lucette, figure emblématique du village s'est éteinte à 92 ans le vendredi 28 janvier laissant un grand vide dans la communauté. Elle restera dans le cœur de tous.
 
Bon voyage “ma mille” comme elle aimait nous appeler.

Posté par naduel à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 janvier 2022

Un franc succès pour la petite bibliothèque municipale

Le plaisir de se réunir autour des livres-webLe plaisir de se retrouver autour des livres.

Comme en témoigne le rapport d'activité établi par Christophe Bouvier, bénévole à la bibliothèque, ce joli lieu comptait pas moins de 120 abonnés en fin 2021, soit 30% de la population du village. Ce qui place Saint-Laurent très largement au-dessus de la moyenne nationale et régionale.

Si cette bibliothèque séduit autant, c'est que l'accueil y est soigné et personnalisé grâce à son équipe de bénévoles au service des villageois et qu'elle permet, hormis l'emprunt de livres, de s'y retrouver, se rencontrer, se former, s'instruire et se divertir.

Elle offre des collections qui s'enrichissent régulièrement grâce à des acquisitions financées par la mairie, de nombreux dons de villageois et les prêts de la DLL ; un espace de convivialité, de rencontre, de discussion autour de boissons chaudes gratuites, confortablement installés sur une terrasse extérieure lorsque la météo est propice ; des activités ludiques (jeux enfants et ateliers) ; des animations culturelles ; un accès gratuit à des ressources numériques comme le visionnage de films en ligne ; des services à la communauté : aide informatique, prise de rdv sur internet, des échanges de graines et plants au printemps, ...

Les projets pour 2022 : continuer à offrir aux villageois des animations culturelles variées et de qualité, monter une ludothèque et proposer des soirées jeux ; installer un nouveau meuble pour accueillir les romans ados, il sera fabriqué par Romain et peint collectivement ; offrir une connexion wifi gratuite publique et à plus long terme, créer un point internet.

Accueil du public : lundi 16h à 18h - mercredi 15h à 18h30 (ouvert pendant toutes les vacances scolaires)
Contact : biblio.stlaurentleminier@gmail.com
Facebook : Bibliothèque de Saint Laurent le Minier

La bibliothèque de Saint-Laurent est membre du réseau des bibliothèques du Pays viganais avec pour partenaires la Médiathèque intercommunale du Pays viganais et la Direction du Livre et de la Lecture du Gard (DLL).

Posté par naduel à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 janvier 2022

​Des Pingouins dans la ville​​, le 9ème livre de ​Bernard Palacios

Bernard Palacios 2

Bernard Palacios, réalisateur de films d’animation, est connu également pour son travail au sein de “la Fabrique association” et notamment pour sa prestation de co-organisateur et d’animateur sans pareil lors du Festival du film d’animation de Saint-Laurent-le-Minier. Connu désormais aussi comme auteur depuis son premier livre paru en décembre 2009 où il nous invitait dans les montagnes de son enfance, il n'a eu de cesse de nous surprendre et de nous ravir à chacune de ses publications.

Pour son neuvième livre, c'est en suivant des Pingouins dans la ville que Bernard laisse libre court à toute sa fantaisie créatrice pour nous entraîner sur ses chemins de réflexion et de rêveries. Bernard redessine la vie, se réjouit des petits bonheurs, se questionne sur tout, égratigne les petits tracas de l'existence, joue avec les mots. Bernard s'aventure parfois dans quelques dimensions parallèles, jusqu'à s'amuser à disparaître… mais sans jamais manquer de fraîcheur et de poésie.

Des Pingouins dans la ville, Editions du Naduel, collection Trésors, est disponible sur commande en écrivant à : bernard.palacios@yahoo.fr
ou par courrier à Bernard Palacios, 10 rue Cap de Ville, 30440 Saint-Laurent-le-Minier.

Les pingouins

09 décembre 2021

Bois d’Azobé, un voyage aux sources d’une vie par Françoise Renaud

2021-11-27Françoise Renaud 2

Après son dernier ouvrage “Pulsion Vivre” issu de l'atelier d'écriture en ligne “Tiers livre” créé et animé par l’écrivain François Bon, Françoise Renaud s'est une nouvelle fois lancée dans l'aventure durant l'été 2020 d’où a surgi un personnage, “un garçon solitaire à peau noire et aux grands yeux suppliants”. Françoise Renaud a emprunté son sillage jusqu’à le rendre réel, “prenant soin de ne pas déranger sa vie tel un enfant qu’on se retient d’étreindre”.

Au fil des fragments ont émergé les gens de son passé, de son enfance avant l’exil. S’est inventée la géographie de sa naissance, un lieu imaginaire qui ressemble aux espaces sauvages des grands lacs d’Afrique. Djimbele est son nom et le dialecte abyssinien s’est infiltré dans le texte comme dans un cahier d’histoire. “On y parle de négritude, d’exil, de notre époque où les mondes se percutent. Un voyage inattendu dans un rythme de plus en plus intense depuis le cœur ardent d’une ville méditerranéenne jusqu’aux hauts-plateaux du Djimbele.”

La langue précise et épurée reste le point commun à tous les ouvrages de Françoise Renaud. Sa collection Petites Proses rassemble des récits originaux et sensibles.

 Bois d’Azobé - Collection Petites Proses - 218 pages

À commander auprès de l’auteur www.francoiserenaud.com ou sur Amazon

Posté par naduel à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 novembre 2021

Claude Grison présente l'avancement de ses travaux de dépollution

Claude Grison

La mairie et le laboratoire de Chimie bio-inspirée et Innovations écologiques invitent les villageois à une conférence/compte-rendu du projet FEDER “Eaux végétales” le 19 novembre de 9h30 à 12h salle Roger Delenne.  

Claude Grison du CNRS présentera ce projet FEDER ”Eaux végétales”, un nouveau système de traitement d’effluents riches en éléments métalliques est proposé. Il s’agit d’un filtre végétal constitué de biomatériaux issus de plantes aquatiques indigènes et produites en Occitanie, ou issus de plantes exotiques envahissantes récoltées massivement en milieu naturel pour contrôler leur développement.  
Le procédé général a été mis à l’épreuve avec succès sur l’ancien grand site minier des Malines à Saint-Laurent-Le-Minier (Gard). Il permet une gestion précoce des eaux polluées par pompage des eaux en sortie de galeries minières puis un passage direct sur filtre végétal avant réception dans le bassin actuel. La technologie est aujourd’hui industrialisée par Bioinspir.  

Le procédé développé aux Malines permet de résoudre un problème environnemental majeur : la dépollution des eaux contaminées en arsenic dans la vallée de l’Orbiel.

Posté par naduel à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,